Manger gras ?

Manger gras ?

Avant on recommandait de ne pas manger gras, maintenant on dit qu’il faut manger de bonnes graisses.  Faire la part des choses n’est pas chose facile !  Je vous aide à y voir clair !

fat-foods-1487599_960_720

Oui, il faut manger du bon gras, c’est-à-dire des graisses de qualité.

Il faut savoir que les graisses sont les constituants principaux des membranes de nos cellules et de nos hormones.  Les bonnes graisses vont fournir à l’organisme des substances utiles à notre santé, pour pouvoir lutter contre les attaques des microbes et virus, pour éviter les inflammations, pour nous prémunir contre les allergies, et pour fluidifier notre sang. 

En outre, elles constituent une bonne dose d’énergie pour nos cellules, davantage que les glucides (sucres), l’avantage étant qu’elles ne donnent pas de baisse de tonus qui suit l’ingestion de barres sucrées par exemple.

 

Quels sont ces bonnes graisses ?

Les acides gras oméga-3, oméga-6 et oméga-9, appelés acides gras essentiels parce qu’ils nous sont indispensables et que, notre corps étant incapables de les fabriquer lui-même, doit se les procurer dans l’alimentation.   Ces graisses vont vous donner une sensation durable de satiété.

Vous trouverez les oméga-9 dans l’huile d’olive, les oléagineux (noix, noisettes, amandes, …), les avocats, et les oméga-3 dans les poissons gras, tels que sardines et saumon, et dans l’huile de lin et de périlla.

Les oméga-6 se trouvent dans la viande et les œufs.  Attention cependant à ce qu’ils ne soient pas consommés en plus grande quantité que les omega-3, car ils peuvent causer des inflammations.

Quant aux huiles, variez entre l’huile d’olive et l’huile de colza pour vos crudités et vos légumes cuits vapeur, et de temps en temps profitez des bienfaits de l’huile de noix, de noisette ou de lin, de périlla, de cameline, de chanvre. Pour vos cuissons, préférez l’huile d’olive ou de coco qui supportent la chaleur sans devenir toxiques .

Attention quand vous achetez vos huiles, elles doivent impérativement être de première pression à froid, bio, et être conservées dans des bouteilles en verre foncé qui vont garder leurs propriétés naturelles et vivantes. Leur conservation se fait dans le noir ou au frigo.

Si vous voyez des huiles dans des bouteilles en plastique, évitez-les à tout prix : elles ne contiennent plus rien de vivant !  Les industries pratiquent une extraction à chaud, plus rapide et en quantité plus importante, donc moins chère. L’huile obtenue à chaud sent mauvais et contient des impuretés car on utilise des solvants issus du pétrole. Un raffinage est donc exécuté ensuite à l’aide de solvants, de résines et de matières décolorantes et colorantes (cétone, butane, essence, éthanol, propane …). Conditionnées en bouteille en plastique transparent puisqu’elles ne risquent plus aucune oxydation, on leur ajoute encore pourtant un anti-oxydant… Ces huiles sont évidemment de mauvaises graisses.

 

Et les mauvaises graisses ?

Ce sont les acides gras dits saturés, qui vont augmenter le cholestérol dans le sang, nous faire courir le risque de maladies cardio-vasculaires, mais peuvent également développer des cancers.

Evitez donc tous les produits hydrogénés, tels la margarine, les charcuteries (saucissons, lardons, …), les viandes rouges (boeuf, porc, mouton), le lait, les fromages fermentés et la crème, et tous les plats préparés industriellement.  Evitez aussi les produits industriels tels que biscuits et chips.

Les acides gras saturés se retrouvent également dans les huiles d’arachide, de maïs, de tournesol, de pépins de raisin et de sésame, à éviter donc.

 

Et les produits allégés ou dit lights alors ?

Ce sont des produits dont on a retiré la graisse, et donc qui n’ont plus aucune saveur. Pour pallier à ce manque de goût, l’industrie y ajoute des sucres (sucre, sirop de glucose-fructose, ou édulcorants artificiels comme l’aspartame) qui vont se transformer en graisse dans votre sang et augmenter vos envies de manger.  A éviter absolument.

 

Envie de sauce ?

Vous pouvez mettre une noisette de beurre de lait cru sur vos légumes, mais ne pas l’utiliser en cuisson.  Vous pouvez aussi faire une vinaigrette au citron et en assaisonnez vos crudités mais aussi vos légumes après cuisson. Ou utiliser de la crème de soja, ou de riz, en y ajoutant un peu de moutarde par exemple.  Songez aussi à utiliser les herbes et aromates telles que persil, coriandre, thym, laurier, cumin, aneth, gingembre, … pour parfumer vos vinaigrettes et vos sauces.

 

A bientôt,

NaturoPat

Patricia Debecker
Avenue du Petit Sart 142

5100 JAMBES
Tel : 0478 206 882
patriciadebecker@hotmail.com

http://www.naturopat.be

 

Laisser un commentaire