Un p’tit café ?

Un p’tit café ?

Vous commencez votre journée par du café, une tasse ou deux, puis en arrivant au boulot, vous prenez encore une tasse.  Une pause dans l’avant-midi avec un café … pendant le lunch du café, dans l’après-midi une pause-café, …

coffee-1149983_960_720

Cela fait combien de cafés par jour ?  Avez-vous déjà fait le compte ?  En avez-vous réellement besoin ?  Pensez-vous que le café vous fait du bien ?  Qu’il relance votre énergie ?  Que vous êtes plus attentif ensuite ?

En fait, le café est effectivement une boisson stimulante qui peut amener du tonus, mais consommé exagérément, c’est-à-dire plusieurs tasses par jour, il peut être néfaste, voire même très néfaste.

L’énergie que nous donne le café est provisoire car ce coup de boost est suivi d’une fatigue plus intense qu’avant la prise du café !  Le système nerveux réagit en effet à l’absorption du café en produisant l‘adrénaline via les glandes surrénales, réflexe de défense de notre organisme, réaction identique en cas de stress, avec accélération du rythme cardiaque et hausse de pression artérielle notamment, pour un temps très court.

L’organisme est à même de se régénérer seul et de fabriquer lui-même son énergie.  Si vous avez besoin de café pour démarrer le matin, dites-vous que votre énergie naturelle n’est pas produite par votre organisme.  Il vaut donc mieux réapprendre à mieux dormir la nuit pour être en forme naturellement dès le matin.  Si vous êtes fatigué en vous levant le matin et que vous avez un regain d’énergie le soir, c’est que votre rythme hormonal est perturbé.

Vous pensez que vous êtes du soir ?  Réfléchissez d’abord à votre consommation de café, votre endormissement, votre sommeil, et sachez qu’en corrigeant ces paramètres, vous verrez que votre énergie sera naturellement au top le matin !

Les effets néfastes d’une consommation excessive de café sont la fatigue, les troubles digestifs, la mauvaise absorption des nutriments dont les minéraux, l’hypoglycémie, l’augmentation du taux de cholestérol, la baisse de la pression artérielle, les problèmes cardio-vasculaires, les maux de tête et migraines, …  Pour certaines personnes il peut être trop stimulant pour le système nerveux, et peut donc provoquer nervosité et anxiété.  La fatigue engendrée peut entraîner l’épuisement, voire le burnout.

Des études ont démontré que, chez les grands consommateurs de café, le manque de café dans le sang serait à l’origine d’effets secondaires tels que tremblements, palpitations, agitations, migraines, sueurs extrêmes et hausse de la tension nerveuse, pouvant aller jusqu’à un état de dépression, comme lors du sevrage de certaines drogues. Mieux vaut donc ne pas en arriver là.

Vous pensez qu’un café en fin de repas arrosé, ou le lendemain, vous aidera ?  Au contraire, la déshydratation provoquée par l’alcool sera tout simplement augmentée par l’effet diurétique du café.  Seule l’eau pourra rétablir votre taux d’hydratation.

Et le décaféiné ?  Encore pire car il se fait avec un composé chimique pouvant provoquer le cancer.

Alors, prêt à diminuer votre dose quotidienne de café ?  Pour vous aider, préparez-vous une bouteille d’eau, éventuellement aromatisée de citron, ou de fruits rouges, ou de concombre, suivant votre goût, à emporter pour votre journée.  Remplacez le café de vos pauses par du thé vert, ou des tisanes.  Vous pourrez ainsi vous désintoxiquer plus facilement, et le café restera un plaisir, à savourer à petites doses !

Notez qu’il vaut mieux boire un espresso, car l’eau passant très vite dans le café, donne un café très fort en goût mais qui contient très peu de caféine.

Et n’oubliez pas que le café bio ne contient pas de pesticides ni d’engrais de synthèse, à choisir …

Besoin d’aide pour mettre en place vos nouvelles habitudes de vie: contactez-moi !

A bientôt,

NaturoPat

Patricia Debecker
Avenue du Petit Sart 142

5100 JAMBES
Tel : 0478 206 882
patriciadebecker@hotmail.com

http://www.naturopat.be

Laisser un commentaire