Impatient moi ? Mais non !

Impatient moi ?  Mais non !

Cela vous arrive-t-il d’être impatient ?  De trouver les gens lents à réagir ?  D’avoir demandé à quelqu’un d’accomplir une tâche et de finalement le faire vous-même ? De faire plein de choses à la fois et de vous sentir débordé ? De vous sentir responsable de tout, et de tout le monde ?  Et de finir par vous éparpiller, en vous oubliant, en oubliant de vous occuper de vous ?

girl-time-stress

Oui mais, si je ne le fais pas, cela ne se fera jamais ! vous dites-vous …  En êtes-vous sûr ?

Vous êtes rapide dans votre façon de voir les choses autour de vous, de voir ce qui cloche, ce qui devrait être fait, comment ce devrait être fait, et cela vous irrite au plus haut point de voir que ce n’est pas fait ainsi.  Vous remarquez la lenteur des gens telle que cela finit par vous énerver.  Vous finissez par vivre dans un stress permanent.

La lenteur verbale de la personne à qui vous parlez vous irrite également ?  Vous avez envie qu’il arrive plus vite à la fin de son histoire, vous avez envie de terminer ses phrases, de trouver ses mots s’il hésite ? Vous lui coupez la parole, vous ne l’écoutez plus ?  Vous avez un rythme de parole rapide.   Et vous vous entendez bien avec des personnes qui ont le même rythme verbal que vous, car les autres vous énervent.

Vous ne supportez pas la critique puisque vous faites tout bien mieux que tout le monde, et bien sûr plus vite.  Vous estimez que la réflexion n’est pas de mise dans des tâches coutumières et simples.  Votre rythme est tout simplement plus rapide que celui des autres.

Et en même temps, vous aimez travailler seul, à votre propre rythme.  Vous êtes très indépendant.

Lorsque vous avez faim, vous devez manger presque dans la minute.  Cela vous énerve d’attendre ou de devoir préparer.  Puis vous mangez vite pour calmer votre faim, trop vite … et vous vous retrouvez avec une sensation de faim rapidement car vous n’avez pas pris le temps de savourer votre plat, ni avec les yeux, ni avec le goût.  Vous prenez alors un dessert sans attendre pour combler le manque.

On vous retrouve souvent en train de balancer votre pied, de tapoter vos doigts sur la table, de vous balancer sur votre chaise.  Vous vous asseyez puis vous vous levez car vous avez oublié quelque chose … qui ne peut attendre évidemment !

Comme vous êtes souvent sur le qui-vive, votre comportement peut varier très rapidement.  Ces changements rapides et vos réactions excessives peuvent dérouter les gens avec qui vous vivez, ou vos collègues de travail.

Vous vous reconnaissez dans ce portrait ?  Si c’est le cas, vous êtes réellement impatient !  Vous vous retrouvez peut-être partiellement ?  Il s’agit tout de même d’impatience.  Vous avez déjà réussi à tempérer votre caractère.

Posez-vous un instant !  Respirez !  Faites une pause !  Vous allez vous épuiser, physiquement et nerveusement.  Vous gaspillez vos réserves énergétiques.

Avez-vous déjà réfléchi que les autres vous trouvent trop rapide, trop excessif, trop brusque ?  Qu’ils ont parfois envie de vous fixer sur votre chaise, que vous les écoutiez calmement, sans les interrompre ?  Qu’ils ne vous demandent plus de conseils, ni de leur montrer comment faire ?  Qu’ils finissent par vous éviter ?  Dommage !

Oui, dommage, car si vous réfléchissez, vos qualités positives seront appréciées si vous prenez le temps.  Votre patience est en vous, si vous pouvez la déceler et la mettre en avant.

Votre rapidité de réflexion et d’action sont un atout.  Vous pouvez être de bon conseil car vous voyez directement les tâches à effectuer.  Vous pouvez aider les autres en leur montrant comment faire, puis en les laissant à leur propre rythme, en leur faisant confiance.  Vous revenez plus tard et constatez le résultat, ce qui est important, pas le comment cela a été fait. Vous pouvez re-montrer si nécessaire, ou si demandé, et expliquer le pourquoi sans vous énerver, ni énerver les autres.

Vous apprenez ainsi à déléguer des tâches de moindre importance pour vous.  Pendant ce temps vous pouvez vous occuper ailleurs, dans des tâches plus spécifiques, que vous maîtrisez mieux, ou que vous n’avez pas encore faites, et vous devenez apprenant aussi.  Ou, suivant la situation, vous prenez du temps pour vous, vous savez, celui qui vous manquait pour vous chouchouter par exemple !

Vous êtes dans ce cas et vous avez besoin d’aide pour vous calmer, vous relaxer, lâcher prise ? Contactez-moi : j’ai des solutions !  Que ce soit par la sophrologie, les Fleurs de Bach, ou l’énergétique, je vous aide à vous rééquilibrer et à prendre du temps pour vous, pour vivre mieux !

A bientôt,

NaturoPat

Patricia Debecker
Avenue du Petit Sart 142

5100 JAMBES
Tel : 0478 206 882
patriciadebecker@hotmail.com

http://www.naturopat.be

 

Laisser un commentaire