Emotions et appétit

Emotions et appétit

Qui n’a jamais mangé une pâtisserie pour trouver le réconfort après une dispute, ou un saucisson ou des chips pour noyer sa colère ?  Se réconforter peut prendre le chemin de la nourriture, et ce n’est pas grave si on s’en rend compte et que, la pâtisserie ou le saucisson-chips une fois savouré, on rit de soi, et qu’on ne recommence pas dès qu’on se trouve face au prochain problème.

 Sinon, cela devient un moyen en soi pour se calmer en tout temps, et là on rentre dans une spirale dramatique. 

Compenser nos émotions difficiles par des aliments sucrés ou salés, gras en général, entraîne au physique une accumulation de kilos, une prise de poids, et au mental, le moyen de se rassurer facilement.  Sauf qu’ensuite, nous culpabilisons et nous nous sentons encore plus mal, et donc nous mangeons encore plus.  Le cercle vicieux s’installe, comme une drogue !

Et ensuite ? Régime !  Mais le combat contre les envies de nourriture ne sert à rien ! Au contraire, vous vous faites la guerre, au lieu de faire la paix avec vous-même ! Vous tombez alors dans la frustration, ce qui entraîne inévitablement une replongée dans l’enfer du gras et du sucré.  Votre estime de vous est au plus bas et vous déprimez.  Vous vous coupez des autres car vous n’avez pas envie qu’on vous voit avec vos kilos en trop, votre voracité, et surtout vous n’avez certainement pas envie d’entendre les autres vous culpabiliser encore plus.

Courage, il existe des solutions bienveillantes pour vous !  Comme je le disais au début de l’article, se réconforter peut passer par la nourriture, c’est une sorte d’automatisme qui nous vient de l’enfance, lorsque notre mère nous nourrissait.  Ne culpabilisons pas notre mère pour cela, elle a certainement fait du mieux qu’elle pouvait à ce moment-là.  Un bébé ne sait pas traduire ses émotions autrement qu’en pleurant. 

Que faire donc ?  Accepter le fait que nous avons le droit de nous réconforter par les aliments, et ce faisant, faire disparaître la culpabilité.  Reconnaître les émotions qui font que nous nous jetons sur la nourriture sera le deuxième pas.  Enfin, remettre en place les repères de faim et de satiété.  Tout cela fera que nous retrouverons le vrai plaisir de manger.

Et si nous prenions rendez-vous avec notre meilleure amie pour aller déguster une bonne pâtisserie en discutant de nos problèmes ?  Vous riez ?  Masi en fait c’est une bonne thérapie !

Vous êtes désespérée, vous mangez de façon compulsive, vous vous sentez coupable après avoir mangé, vous ne parvenez pus à gérer les aliments que vous ingurgitez ?  Vous avez pris du poids et parvenez plus à vous en défaire ?  Vous vous sentez impuissante ? 

Je vous aide à gérer vos émotions, à retrouver l‘estime de vous, à manger à votre faim, à retrouver votre poids idéal !   Contactez-moi !

Avec toute ma bienveillance !

A très bientôt,

NaturoPat

Patricia Debecker
Avenue du Petit Sart 142
5100 JAMBES

Tel : 0478 206 882
patriciadebecker@hotmail.com

http://www.naturopat.be

Laisser un commentaire