L’alcool pendant les fêtes

Les fêtes sont à notre porte.  Il est de coutume de consommer de l’alcool lors des repas de Noël et de Nouvel-An, et même avant, lors des Saint-Nicolas et autres saints qui se fêtent en décembre.

image_thumb_abcweb.jpg

La convivialité nous fait consommer apéritif, champagne, vin, bière, et pousse-café, parfois sans réelle modération.  Or, boire un ou deux verres de vin au cours du repas n’est pas nocif, au-delà cela est déraisonnable pour la santé.

L’alcool doit se déguster, se savourer, et ne pas devenir une boisson que l’on consomme de façon automatique, ni en abondance.  On peut considérer que la prise d’un verre de vin en cours ou en fin de repas n’est pas nocive.

Savez-vous que pour un homme, le seuil de consommation d’alcool est de 40 g par jour, ou 1/2 litre de vin ?  Et pour une femme, il est de 20 g par jour, donc 1/4 litre de vin.  Au-delà, il y a excès et cela devient nocif pour la santé.

Le dépassement de ce seuil peut entraîner des problèmes digestifs au niveau de l’œsophage, de l’estomac, du foie, ainsi qu’une fragilisation de l’état général, et de là déclencher diverses maladies, comme des infections, des ulcérations, et même des cancers.

L’alcool contient beaucoup de calories mais peu de nutriments utiles.  Comme le sucre raffiné, il peut être considéré comme un anti-aliment et déclencher des troubles typiques tels qu’anorexie, malabsorption des acides aminés, des vitamines et minéraux.

Il peut notamment entraîner des carences en vitamines A, D et B, en acide folique, en calcium, en phosphore, en zinc, en protéines, en certains acides aminés, en acides gras (dont l’acide linoléique, acide gras essentiel) et en glucose. Il tend à éliminer le magnésium de l’organisme dans l’urine.

Que faire alors pendant les repas de fête ?  A l’apéritif demandez un jus de légumes ou un jus de fruits.  Ne vous laissez pas resservir avant que votre verre ne soit vide, ainsi vous pouvez contrôler le nombre de verres exacts que vous consommez.  Demander de l’eau pour l’avoir à disposition dès le début du repas, et en boire régulièrement au cours du repas.  Ne cédez pas à la tentation du pousse-café.

Les aliments riches en vitamine B1 (thiamine) peuvent vous aider à vous passer d’alcool.  En effet, cette vitamine aide au métabolisme des glucides (sucres) et à la dégradation de l’alcool par le foie.  Où les trouver ?  Dans la viande de porc, les fruits secs à coque (noix, pistaches…), les abats, les céréales complètes, et également dans la levure de bière et les germes de blé.

Vous éprouvez des difficultés à vous limiter ?  Que ce soit en nourriture ou en alcool, vous pouvez changer vos habitudes de vie pour retrouver une santé éclatante, un teint frais, une jolie peau ! Je vous accompagne dans votre transformation … si vous êtes décidée ! Contactez-moi !

A bientôt !

NaturoPat

Patricia Debecker
Avenue du Petit Sart 142

5100 JAMBES
Tel : 0478 206 882
info@naturopat.be

www.naturopat.be

Faites-moi part de vos commentaires ci-dessous !