Qui fait quoi à la maison ?

Mes clients sont en majorité des femmes, au-delà de la quarantaine, et même plutôt dans la cinquantaine et au-delà.

Certaines ont vécu toutes les étapes traditionnelles de femme, depuis leur enfance, leur adolescence, puis leur mariage, ensuite une grossesse, ou plusieurs, avec les périodes bébé, école, ado, et parfois un divorce en chemin, puis une nouvelle union.  D’autres ont choisi une autre voie, sans enfant, par leur propre décision ou pas. 

attractive-beautiful-beauty-blurred-background-thumbnail

Ces femmes se sont retrouvées face à des choix de vie, elles ont eu des projets, certaines les ont laissés de côté, d’autres ont pu les réaliser.  Souvent elles arrivent à un stade où elles réfléchissent à leur situation, regrettent parfois de n’avoir pas profité d’une occasion ou l’autre.  Souvent, elles se sont réorientées ou ont avancé sur un autre chemin.

Toutes ont des cicatrices de la vie, toutes sont fatiguées, parfois même épuisées de leur temps donné, professionnellement ou à la maison, beaucoup ont pris du poids, et toutes viennent avec l’espoir d’avancer sur leur chemin vers une nouvelle joie de vivre.

Et en les accueillant, j’ai toujours envie de leur poser une question : qui sort les poubelles chez vous ?

Cette question les fait réfléchir à leur place à la maison.  Qui fait quoi à la maison ?  Comment s’organisent-elles ?  Qui sort les poubelles, fait les lessives, le repassage, les courses, prévoit les menus, compose les repas ?

Pourquoi je pose cette question ?  Pour qu’elles prennent conscience que leur état de fatigue peut provenir de toute cette charge de travail, mentale  et physique, de cette organisation à mettre continuellement en place, avec l’accumulation au fil des années. 

Et que puis-je leur proposer pour les soulager ?  Une prise de conscience tout d’abord, la réflexion d’une organisation différente, une délégation de certaines tâches, et finalement un lâcher-prise par rapport au contrôle.  Ce lâcher-prise sur le contrôle de cette organisation leur permet un lâcher-prise sur leur alimentation.  

Car le contrôle de leur corps par l’alimentation est un point capital dans la prise de poids.  L‘écoute de leur corps et de ses besoins induit le respect d’elles-mêmes, et donc l’estime d’elles-mêmes.  Le contrôle de leurs émotions et de leur mental se reflète dans l’alimentation.

Alors elles arrêtent de vouloir tout contrôler, elles mettent en place des solutions, elles arrêtent de prendre tout en charge, elles délèguent, et elles vivent enfin en s’acceptant, sans culpabilité, sans jugement.

 

Et vous avez-vous conscience de tout ce que vous voulez contrôler ?  Avez-vous envie de vivre avec plus de légèreté ?    Appelez-moi !  Je vous propose une séance gratuite de 20 minutes pour déterminer votre réel problème. N’hésitez pas !  

Avec toute ma bienveillance !

NaturoPat

Patricia Debecker
Avenue du Petit Sart 142

5100 JAMBES
Tel : 0478 206 882
info@naturopat.be

www.naturopat.be

Faites-moi part de vos commentaires ci-dessous !