En mode ralenti : hypothyroïdie ?

Vous êtes fatiguée, frileuse, vous ne parvenez pas à perdre du poids, vos ongles sont fragiles, vos cheveux tombent, votre digestion est problématique, votre concentration est faible, votre créativité est en berne ?  Ce pourrait être une hypothyroïdie.

La glande thyroïde est une petite glande en forme de papillon située à la base du cou.  Elle produit, entre autres, les hormones thyroïdiennes T3 et T4, qui participent à notre métabolisme de base, c’est-à-dire notre fréquence cardiaque, notre température corporelle, la combustion des graisses, du sucre, le développement et la croissance des muscles et tissus, …

Si ces hormones ne sont pas produites en suffisance, nous pouvons être en hypothyroïdie, ce qui sera confirmé par une prise de sang.

Que faire de façon naturelle pour booster sa thyroïde ?

Surveiller notre alimentation qui nous fournit les vitamines et minéraux nécessaires à son bon fonctionnement, dont l’iode, et nous apporter les nutriments favorables à la pénétration de la T3 dans les cellules spécifiques. 

Les vitamines nécessaires sont les vitamines D, A et E, les minéraux sont l’iode, le sélénium, le zinc, le cuivre, le magnésium, le fer.

L’iode se trouve principalement dans les algues, les poissons, les crustacés et les fruits de mer, les haricots verts, et les sels iodés. Et bien sûr dans l’huile de foie de morue, bien connue par une certaine génération à qui on la faisait avaler à la cuillère tous les matins (j’ai connu ça !), qui s’utilise maintenant en capsules.  Cette huile est également riche en vitamines D et A et en omega-3.

Les minéraux précités se trouvent dans les noix, amandes et autres oléagineux, dans les légumineuses, les graines germées, les légumes, la viande, les volailles, les oeufs, le foie, les rognons, les céréales complètes, la levure de bière et les germes de blé.  Le zinc se trouvera plus particulièrement dans les huitres.

A éviter : les choux, choux-fleurs, le manioc, le rutabaga, la patate douce, qui bloquent la captation de l’iode, ainsi que l’excès d’orge, d’ail, de navet, de soja, de millet.  Et tous les conservateurs et colorants.  Attention aux médicaments également.

D’autre part, n’oublions pas d’apprendre à gérer notre stress, le système nerveux étant étroitement lié au système hormonal.  Le stress chronique élève notre taux de cortisol, causant un ralentissement de l’absorption des hormones thyroïdiennes.

 

Vous voulez être conseillée par rapport à vos besoins en vitamines et minéraux ? Je peux vous accompagner au travers d’un suivi alimentaire adapté ! 

Vous voulez bénéficier d’une séance d’une heure gratuite ?  Remplissez le questionnaire en ligne  en laissant vos coordonnées pour que je puisse vous appeler.

 

Avec toute ma bienveillance !

NaturoPat

Patricia Debecker
Avenue du Petit Sart 142

5100 JAMBES
Tel : 0478 206 882
info@naturopat.be

www.naturopat.be

Faites-moi part de vos commentaires ci-dessous !