Le lait est-il bon pour la santé ?

Le lait est bon pour les os et les dents car il contient du calcium !  Le lait est bon pour la santé car il fait grandir !

Oui mais, ça c’est la pub qui le dit !  Or, la pub est là pour vendre, pas pour notre santé ! Vous doutez ?  Je vous explique !

 

Le veau double son poids en 5 mois grâce aux facteurs de croissance contenus dans le lait de sa mère la vache.  Imaginez ce que cela fait sur un petit d’homme qui lui met 2 ans pour doubler son poids !  Ces facteurs de croissance agissent sur la peau, les os, les articulations et les muscles, et sur l‘insuline, ils sont dangereux pour l’être humain. Laissons-les donc au veau !

Ces facteurs de croissance favorisent certains cancers, notamment prostate, sein, ovaires et colon.  Et consommés en cas de cancer, ils accélèrent le processus de multiplication cellulaire, donc à éviter absolument !

Les graisses contenues dans le lait de vache sont destinés au développement osseux rapide du veau, tandis que le petit d’homme a besoin de développer en priorité son cerveau et son système nerveux, et peut se contenter d’une croissance plus lente de ses os.  Ils nous font grossir, provoquant la cellulite et favorisent les maladies cardio-vasculaires. 

Le lait de vache contient du calcium, oui mais non assimilable par l’homme.  Lors de la digestion, les protéines du lait produisent des acides dans le sang, que le corps doit neutraliser en allant chercher des alcalins dans les os pour rétablir l’équilibre acido-basique, ce qui provoque une déminéralisation.   C’est d’ailleurs dans les pays où l’on consomme le plus de lait et de produits laitiers que l’ostéoporose est la plus répandue.

La caséine, protéine du lait, peut être responsable d’allergie, ou d’intolérance due à la défaillance d’une enzyme appropriée à sa digestion.  Diarrhées, vomissements, rougeurs, eczéma, croûtes de lait sont les réactions qui, si on n’en tient pas compte, provoquent une adaptation de l’organisme du bébé.  Cette adaptation se transforme au fil des années en encrassement tissulaire favorisant des problèmes inflammatoires des voies respiratoires, de la peau (acné), et également déminéralisations, troubles du poids, fatigue et nervosité, et à l’âge adulte se transformeront en gastrites, colites, cystites.

Le lactose, le sucre du lait :  vers 3 ans, notre corps produit moins de lactase, l’enzyme de digestion de ce sucre.  Le lactose non dégradé provoque une intolérance avec des ballonnements, des crampes abdominales, de la diarrhée.

La vache est herbivore, et nous savons que l’agriculture moderne utilise des pesticides, substances toxiques qui se retrouvent dans le lait et perturbent notre système endocrinien.  Sans compter les vaccins, antibiotiques, hormones, etc.  Tous les résidus de ces produits se retrouvent également dans le lait.  Les vaches sont traites même en période de gestation, et les oestrogènes et progestérone se retrouvent donc aussi dans le lait, avec un risque de cancer chez les humains.

Si vous ne pouvez vraiment pas vous en passer, allez le chercher dans une ferme bio et faites-le bouillir.  Et pour les produits laitiers, fromages et yaourt, leur fermentation les rend plus digestes, mais trop riches en acides gras saturés de toute façon, et donc à consommer modérément et bio également.

Quant au lait d’autres animaux, celui de chèvre contient moins de caséine, moins de facteurs de croissance et d’hormones.  Celui de brebis contient beaucoup de caséine.  Le lait de jument et d’ânesse contiennent moins de caséine et leur teneur en protéines équivaut celle du lait humain.

 

Les laits végétaux : lait d’amande, de noisette, de châtaigne, ne contiennent pas de gluten, sont nutritifs et riches en protéines végétales.  Les laits d’avoine et d’épeautre sont très digestes mais contiennent du gluten.  Le lait de riz est le plus doux et le plus digeste, sans gluten, et contient du silice permettant la bonne fixation du calcium.  Le lait de quinoa est très riche en fer, calcium et magnésium et ne contient pas de gluten. Enfin, le lait de soja, riche en vitamines et minéraux, riche aussi en phyto-oestrogènes et donc intéressant au moment de la ménopause, mais à éviter chez l’enfant.

A consommer bio évidemment.

Et surtout n’oublions pas que le calcium se trouve dans les végétaux, en qualité meilleure, et mieux adaptée à notre organisme : légumes, céréales, oléagineux, légumineuses, fruits secs, persil, …

 

Une question ?  N’hésitez pas à me contacter !

Si vous voulez vivre mieux, en forme et en santé, investissez en votre avenir, je vous y aide ! Je vous offre une séance ‘Objectif clarté’ de 20 minutes afin de déterminer votre objectif en matière de santé et de bien-être.  Réservez-la ici : https://calendly.com/naturopat/20min

 

A bientôt,

NaturoPat

Patricia Debecker

Avenue du Petit Sart 142

5100 JAMBES

Tel : 0478 206 882

info@naturopat.be

http://www.naturopat.be