Et si on transformait le négatif en positif ?

Et si on transformait le négatif en positif ?

Pourquoi ?  Tout simplement parce que le négatif n’est pas compris par notre cerveau, notre subconscient !  Donc, quand vous vous dites : je ne veux pas stresser, votre cerveau comprend que vous voulez stresser !  Drôle, non ?

flowers-1592176__340

Faites le test !  Choisissez une phrase négative, du genre : je ne dois pas oublier de passer à la boulangerie ce soir … vous constaterez que vous oublierez !  Ou encore, dites à votre mari : ne regarde pas dehors !  Que croyez-vous qu’il va faire ? 

En fait, notre cerveau nous obéit, mais en supprimant la négation.  Que faire donc ?  Utiliser des phrases positives, comme : je passe à la boulangerie ce soir.  Le cerveau part du concept que vous lui offrez, c’est à dire passer à la boulangerie, et projette une image de l’action à faire, mentalement, avec toutes les sensations liées à l’action, comme si vous y étiez déjà.

Et au présent en plus, car le cerveau ne conçoit pas l’imaginaire, il vit dans le présent.  Ce que vous projetez comme image, le cerveau le vit dans l’instant.  C’est d’ailleurs pour cela que, quand vous êtes pris par un film triste, vous pleurez, ou que vous avez peur si vous visionnez des monstres.  Le cerveau capte ce que vous voyez et le prend pour la réalité.

Et si vous dites : n’aies pas peur à un enfant, vous êtes sûr qu’il sera efffrayé.  Dites plutôt : sois confiant.

Alors, mettez du positif dans votre vie, en transformant vos phrases négatives en phrases positives, et au présent.  Cela donnera donc : je passe à la boulangerie après mon travail.  Là, vous êtes sûr d’y passer !

Vous pouvez réfléchir au nombre de phrases négatives que vous vous dites à vous-même ou aux autres, et vous entraîner dès à présent à trouver des phrases positives.  Vous allez dans un premier temps beaucoup chercher, et vous verrez que vous trouverez ensuite facilement des phrases positives.

Essayez avec votre entourage, et voyez ce qui se passe.  Vous serez étonné du résultat !

Cette manière de penser vous fera focaliser de plus en plus sur le positif, et le positif prendra plus de place dans votre vie !

Attention aussi à ne pas utiliser des phrases du style : j’arrête de stresser !  Car c’est une fausse phrase positive.  Votre cerveau retiendra l’action de stresser.  Il vaut donc mieux se dire : je me sens en confiance, je suis serein.  Ou un autre exemple : je veux être moins gros.  Le cerveau retiendra le gros, mais pas le moins.  Dites plutôt : je me sens mince, svelte.

De même, si vous éprouvez des difficultés à faire une action, et que vous vous dites : c’est difficile, je n’y arriverai pas, vous pouvez être sûr que vous n’y arriverez pas.  Tandis que si vous vous dites : tout est facile pour moi, je le fais, vous y arriverez.

Allez-y ! Changez vos tournures de phrases négatives en expressions positives.  Amusez-vous !

Vous éprouvez des difficultés à mettre du positif dans votre vie ?  Je vous aide ! Contactez-moi !

A bientôt,

NaturoPat

Patricia Debecker
Avenue du Petit Sart 142

5100 JAMBES
Tel : 0478 206 882
patriciadebecker@hotmail.com

http://www.naturopat.be

Laisser un commentaire